Le matin

Parfois, quand je me réveille, l’énergie est tout de suite là, ou les contraintes font que je n’ai pas le temps de me poser la question, hop hop hop à la douche, les habits enfilés, la peau maquillée, les bisous d’au revoir et le sac sur l’épaule.

Parfois, c’est plus difficile, je m’alanguis près du feu, l’ordinateur sur les genoux, en pyjama, vaguement malade, lasse en tous cas, et sans cette étincelle nécessaire à relancer toute la machine, le petit peu d’élan qui s’il me permet d’aller jusqu’à la salle de bain pourra aussi bien ensuite m’emmener par monts et par vaux, tant il est vrai que l’énergie appelle l’énergie, le mouvement la joie, le geste l’action suivante.

Image

Il y a presque trois ans, enceinte pour la première fois et pleine d’une langueur que pour une fois je vivais bien. Vivre et laisser mon corps faire, laisser grandir en moi l’être humain à venir.

 

Alors tout bêtement je demande à N. de mettre le chauffage dans la salle de bains, ce qui me forcera à y aller d’ici quelques minutes, et puis à m’habiller, et je me préparerai une théière brûlante et je me poserai sur mon bureau avec mes carnets d’écriture et mes pdf de chapitres déjà écrits, et je poserai, l’un après l’autre, les mots de la suite.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s