Guillaume Meurice : que demande le peuple ?

Il y a quelques jours, j’ai assisté au spectacle de Guillaume Meurice, Que demande le peuple ?, et j’avais envie d’en dire deux mots.

G.Garitan – CC BY-SA 4.0

 

J’aime bien Guillaume Meurice. Il a mon âge, il a grandi dans le même coin que moi (et quand il parle des bleds de son enfance, ça me chatouille au niveau du cœur), il est de gauche et futé, il fait parler les plus petites voix et il a une très belle implantation capillaire (ce qui n’est pas primordial à la radio, mais moi ça me fait plaisir).

J’allais donc voir son spectacle à moitié conquise d’avance. A moitié seulement, parce que si je pense être bon public dans une conversation, je suis assez exigeante quand je vais voir un spectacle, surtout comique (en revanche, emmène-moi voir un musicien et je suis hilare à chaque blagounette entre deux morceaux, va comprendre) (Thomas Fersen je t’embrasse). De plus, j’aime beaucoup les chroniques de Guillaume (oui, je vais l’appeler Guillaume, je ne l’ai pas encore vu tout nu mais ça simplifiera le processus), mais, tout comme il le reconnaît lui-même, elles sont assez faciles (ce qui ne les empêchent pas d’être efficaces, et drôles, et révélatrices de notre société), et j’avais un peu peur que le spectacle tienne un peu du même genre. Ce n’est pas le cas.

Le spectacle est un vrai spectacle comique, construit, avec une mise en scène, des fils rouges, des délires, un tout petit peu d’impro, un peu de musique, de la politique, des interactions  … Le show est honnête, et même un peu mieux que ça. J’ai passé une bonne soirée, j’ai rigolé, mais

Mais … J’attendais mieux. J’attendais un humour qui ne soit absolument pas discriminant. D’ailleurs, sur la première partie, assurée par Francisco E Cunha  : pour faire rire sur le suicide, il faut une immense délicatesse d’écriture. C’est raté. La partie sur le suicide artistique marchait mieux.

Après avoir apprécié (euphémisme pour dire avoir sombré dans le fangirlariat) Guillaume Meurice, le chroniqueur, je voulais découvrir Guillaume Meurice, l’humoriste. Sauf que sur scène, Guillaume joue un personnage, celui de Xavier-appelez-moi-Xave, pubard, communiquant politique à ses heures, droitard sans vergogne. Et c’est ce personnage, qu’on va adorer détester, qui nous tient conférence pendant presque deux heures. Pourquoi pas, c’est là encore assez efficace, et souvent drôle, même si on rit parfois bien jaune. Le problème arrive quand Xavier ou Guillaume essaie de chauffer la salle, nous taquine car ça ne marche guère, tente de nous faire applaudir à des slogans moisis … le malaise s’installe peu à peu. Moi, même pour rire, je ne hurle pas « Fière d’être Française ! » (et la bonne moitié de la salle non plus). D’un côté j’ai envie d’applaudir, de me marrer, d’hurler des trucs, parce que ça fait partie du plaisir du spectacle comique, et d’un autre, non, pas si ça ne me fait pas rire, pas si je ne le pense pas ou si plutôt si c’est à l’opposé de ce que je pense (pas de problème pour répéter des trucs absurdes genre cris d’animaux, par exemple).

J’irai voir le prochain spectacle de Meurice, je crois, parce que celui-ci (son deuxième) est prometteur. En espérant qu’il saura trouver un personnage moins casse-gueule ou assumer davantage qu’il ne peut pas jouer sur les deux tableaux. Un personnage détestable qui fait rire, c’est tout à fait possible et il s’en sort bien, même si ce n’est pas le rire le plus libérateur du monde. Mais un Xave détestable qui ambiance une salle pleine des gauchistes qui viennent voir Guillaume, c’est plus qu’un pari risqué : une fausse bonne idée, qui affaiblit un show intelligent.

Publicités

Un commentaire sur « Guillaume Meurice : que demande le peuple ? »

  1. Je n’ai pas vu son spectacle mais je SAIS que je vais être déçue parce que j’en attend trop et parce que je crois que je l’écoute un peu trop (là je suis en train d’écouter sa chronique sur le marché de Figeac et ❤ )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s